À l'heure actuelle, on estime qu'il existe entre 4.000 5.000 et XNUMX XNUMX religions différentes dans le monde, bien qu'il ne soit pas possible de donner un chiffre exact. Cependant, nous savons quelles religions sont les plus suivies:

La religionNombre approximatif d'abonnés
Le christianisme2.100.000.000
Islam1.155.000.000
Hindouisme1.010.000.000
Budismo776.000.000
Religion traditionnelle chinoise394.000.000

Ci-dessous, vous avez un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Index de l'article

Quelles sont les principales religions du monde?

Le christianisme

Du latin christianisme, Le christianisme a son origine historique dans le judaïsme du début de l'ère actuelle. C'est parce que Jésus de Nazareth, le plus grand représentant de la religion chrétienne, s'est toujours identifié comme un juif pieux, à la fois dans sa doctrine et dans ses enseignements.




Cette religion abrahamique monothéiste est basée sur la vie de la même, qui est recueillie dans le Biblia.

L'ensemble des livres canoniques du judaïsme et du christianisme sont rassemblés dans la Bible ou livre saint, dont le but n'est autre que de transmettre la parole de Dieu. Actuellement, la Bible a été traduite en 2.454 XNUMX langues.

La Bible elle-même est une compilation de textes qui ont été écrits en hébreu, grec et araméen en premier lieu, et qui ont ensuite été rassemblés pour former le Tanakh juif ou Ancien Testament pour les chrétiens et, plus tard, le Nouveau Testament.

Alors que l'Ancien Testament raconte l'histoire du peuple hébreu, le Nouveau Testament traite de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus, ainsi que du message qu'il a véhiculé et de l'histoire des premiers chrétiens.

En fin de compte, la Bible est une œuvre spirituelle qui, pour les croyants, constitue la manière par laquelle Dieu s'est révélé et manifesté sa volonté pour le salut de l'humanité.

Il est à noter que, tout au long de son histoire, le christianisme a traversé de nombreuses divisions, qui ont donné lieu à divers groupes de croyances avec des variations conséquentes en fonction du lieu et de la culture qui les entourent.

Depuis la Réforme protestante (XVIe siècle), cette religion a été divisée en trois branches principales, qui prédominent dans les régions et pays suivants du monde:

  • Catholique: Europe du Sud-Est, Afrique du Nord et centrale, Amérique du Sud, Mexique, Canada et Philippines.
  • Protestantes: Pays nordiques, Royaume-Uni, Australie, Afrique du Sud, Namibie, Botswana, États-Unis d'Amérique et Groenland.
  • Orthodoxe: Russie et l'Ukraine.

La principale croyance chrétienne est celle qui dicte la doctrine de la Trinité: Dieu est un et, en même temps, Père, Fils et Saint-Esprit. Il est le créateur et responsable de la préservation de l'univers et du soin de la race humaine à travers sa Parole.

Ce qu'il recherche dans l'être humain, c'est l'accomplissement de bonnes œuvres. En général, Jésus-Christ est le Messie décrit dans l'Ancien et le Nouveau Testament, et en même temps il est pleinement Dieu et humain en même temps.

Une autre des principales doctrines du christianisme est celle du salut par la conversion et le pardon des péchés, qui aboutit à la victoire sur toutes les conséquences du péché.

Le salut peut être accordé par la grâce de Dieu et c'est ce que Jésus-Christ a accompli dans sa crucifixion et plus tard dans sa résurrection. Si Dieu accorde le salut, la vie éternelle est obtenue, d'où l'ascension de Jésus-Christ au ciel, c'est-à-dire le Royaume de Dieu dicté par la Bible.

Les pratiques des chrétiens impliquent l'établissement d'une relation avec Dieu.

Par conséquent, pour être un bon chrétien, les sept sacrements doivent être accomplis (par ordre chronologique): baptême (introduction de la personne au christianisme), confirmation, eucharistie, pénitence, ordre sacerdotal, mariage et onction des malades.

Islam

L'Islam est une religion monothéiste basée sur le livre saint du Coran, dont la prémisse fondamentale pour ses adhérents est qu '"Il n'y a de Dieu qu'Allah" et, à son tour, Muhammad est le dernier messager d'Allah (en arabe, Allah, Signification Dieu).

Les adeptes de l'islam sont appelés Musulmans, terme de l'arabe musulman ce qui signifie littéralement qui soumet, et sa langue officielle est l'arabe.

Les principaux pays où l'islamisme est pratiqué sont Arabie saoudite, Somalie et Afghanistan, dont le pourcentage de la population musulmane est proche de 100%. On estime également que 98 à 99% de la population de pays comme les Maldives, le Sahara occidental, la Turquie, l'Iran, l'Algérie, la Mauritanie et le Yémen sont des adeptes de cette religion.

L'islam n'est pas seulement une religion, mais une culture dans laquelle des aspects tels que la vie sociale, familiale, éducative et judiciaire, et même la façon de s'habiller sont régis par les lignes directrices fixées par la religion.

Cela signifie que les commandements du Coran sont ceux qui régissent le fonctionnement de l'État, c'est-à-dire la loi qui régit la société. De cette manière, la Constitution des musulmans est appelée charia ou loi islamique, où les droits et devoirs de l'homme, les peines, les crimes ...

Les musulmans ont trois lieux saints, qui sont énumérés ci-dessous:

  • Mecque: c'est la ville dans laquelle les musulmans doivent faire au moins une fois dans leur vie un pèlerinage. Muhammad y est né et c'est là que se trouve la mosquée Masjid al-Haram (littéralement, mosquée sainte), dans laquelle prier signifie obtenir une récompense équivalente à 100.000 XNUMX prières.
  • Medina: C'est l'endroit qui a vu arriver le prophète Muhammad lorsqu'il a émigré à La Mecque, lui a donné refuge et accepté son message. Ses habitants étaient alors connus sous le nom de «Ansar» pour l'avoir accueilli. Là, il est mort et a été enterré aussi.
  • Mosquée Al-Aqsa: La tradition musulmane raconte que cette mosquée située à Jérusalem est le lieu où Muhammad est monté au ciel. Prier dans la mosquée Al-Aqsa équivaut à la récompense de 500 prières, car elle est considérée comme le lieu où Muhammad a communiqué avec Dieu et la prière a été établie.

Pour l'Islam, chaque membre de la société a un ensemble de droits et de devoirs, de sorte que chaque individu qui accepte cette religion doit guider sa vie selon ces règles.

Ces droits sont inclus dans le Risalatul Huquq, qui comprend le droit de Dieu, les droits de la langue, les droits de la femme et les droits de l'ennemi, entre autres.




Cependant, en général, la loi de l'Islam impose quatre types de droits et de devoirs à l'homme:

  • Devoirs envers Dieu: tout homme est obligé de les remplir. Selon le Coran, l'homme doit constamment réfléchir et se souvenir de Dieu, ainsi que lui obéir, accepter sa volonté et être conscient à tout moment que sa fonction sur Terre est d'adorer et de plaire à un seul Dieu.
  • Devoirs de l'homme vis-à-vis de lui-même: le Coran dicte que Dieu ne change pas la situation d'un peuple ou d'une société, mais que ce sont les individus qui le composent qui changent ce qui est en eux-mêmes, c'est-à-dire le corps, l'esprit et l'âme.
  • Droits d'autrui avec lui: la famille, les parents, le mariage et la communauté sont ses quatre grands piliers. Le maintien des liens de parenté et la satisfaction des parents sont deux principes liés à la satisfaction de Dieu. Au sein du mariage, il existe des obligations du mari à l'égard de la femme et vice versa, ainsi que des obligations et des droits des enfants.

Hindouisme

Est nommé hindouiste à toute personne qui pratique l'une des religions de l'hindouisme et fait partie de cette même culture. C'est une religion qui n'a pas de fondateur, car elle englobe en fait plusieurs religions différentes, qui sont appelées à tort de la même manière.

L'hindouisme est la tradition religieuse majoritaire à Bali, au Népal, en Inde et sur l'île Maurice africaine. L'Inde est spécifiquement le berceau de l'hindouisme et est considérée comme sa terre sainte, où 80,5% de la population la professent.

Cependant, il existe d'importantes communautés d'immigrants hindous dans des pays comme l'Arabie saoudite, la Birmanie, l'Indonésie, le Mexique, le Panama, l'Afrique du Sud et la Thaïlande. Dans les pays occidentaux comme le Royaume-Uni et les États-Unis, il existe des groupes d'hindous tout aussi importants.

L'hindouisme a deux textes sacrés principaux:

  • Shruti: se compose d'un groupe de textes sacrés qui ne peuvent être suivis qu'à la lettre. D'une part, il englobe les quatre Védas et, d'autre part, Upanishad.
  • Smiriti: le terme signifie rappelé o la tradition. Dans ce groupe de textes sacrés sont inclus le texte épique Mahabharata, la Ramaiana ou histoire épique du dieu-roi Rama, les 18 principaux Puranas et les textes anciens sur l'ayurveda (médecine traditionnelle hindoue).

La base de tout l'hindouisme est régie autour de la réalité appelée brahmane ou essence intérieure, c'est-à-dire l'idée que l'ensemble de toutes choses et événements qui nous entourent ne sont rien de plus que des manifestations différentes de la réalité ultime.

Si brahmane se réfère à une sphère intangible et incompréhensible pour l'individu du monde terrestre, sa manifestation dans l'âme humaine est appelée Atman. L'idée que Brahman et Atman fusionnent en un seul est l'essence de Upanishad mentionné ci-dessus.

Il est important de souligner que l'hindouisme ne signifie pas une religion ou une philosophie, mais plutôt un organisme socio-religieux vaste et complexe, où il y a place pour une myriade de cérémonies, de rituels, de disciplines et de dieux.

Pour l'hindouisme, le monde travaille à travers le sacrifice de Dieu, où le terme sacrifier est utilisé dans le sens de rendre sacré. Ainsi, cela implique le fait que Dieu devient un monde qui finit par devenir Dieu, et ainsi de suite constamment. Cette activité s'appelle lilas.

Le panthéon hindou a une multitude de dieux, bien qu'il y en ait trois des plus pertinents:

  • Brama: Il est le dieu créateur de l'univers et est généralement représenté avec 4 têtes et 4 bras, chacun d'eux tenant les 4 Védas, et s'appuyant sur une oie. La continuation de la vie ne sera possible que si Brama reste éveillé; quand il dort, tout meurt sauf les dieux. Le temple Brahma à Pushkar (Inde) lui est dédié.
  • Vishnu: il est représenté avec 4 bras qui tiennent un maillet (symbole de pouvoir), une fleur de lotus (symbole de création et de vie), une roue dentée (arme qui la rend invincible) et une conque (le son en la soufflant symbolise le origine de l'univers). Il est le dieu le plus populaire de l'Inde et est considéré comme ayant déjà réalisé 9 des 10 réincarnations qui doivent avoir lieu, la dixième sous la forme du guerrier Kalki.
  • Shiva: Il est le dieu chargé de la destruction, mais pas dans un sens cruel et impitoyable, mais pour permettre que tout soit recréé. En fait, le seul moment où Brahma peut dormir pendant une journée est lorsque Shiva détruit l'univers pour le créer à nouveau et ainsi commencer un nouveau cycle.

Budismo

Le bouddhisme est à la fois une doctrine religieuse non théiste et un courant philosophique appartenant à la famille dharmique, un terme du sanskrit dharmadont la signification est la religion o loi religieuse.

La religion bouddhiste a été fondée par Gautama Bouddha en Inde au XNUMXème siècle avant JC Depuis lors, elle a évolué, conduisant à la création d'un large éventail d'écoles et de pratiques.

Au début du bouddhisme, la vie et la doctrine de Gautama ont été transmises oralement jusqu'à ce qu'elles soient d'abord compilées dans le Canon Pali ou Tipitaka, la première compilation écrite du bouddhisme, bien qu'une compilation biographique complète n'ait été développée que plusieurs siècles plus tard. spécifiquement au Ier siècle après JC aux mains du maître hindou Aśvaghoṣa.

Les histoires de vie de Gautama Buddha ne sont pas seulement un ensemble de données biographiques, mais un guide sur la vie de ses disciples.

Le bouddhisme englobe une série de principes fondamentaux qui constituent la base des enseignements bouddhistes. Bien qu'il existe un large éventail d'écoles et de manifestations, les bouddhistes partagent un certain nombre de principes et de concepts philosophiques communs:

  • Les quatre nobles vérités: 1) la vie comprend duḥkha, c'est-à-dire la souffrance, l'insatisfaction ou le mécontentement; 2) l'origine de duḥkha est le tṛṣṇā ou désir; 3) souffrance ou duḥkha il peut être éteint si sa cause est connue; 4) une fois que la cause est trouvée, la méthode pour son extinction est le Noble Octuple Sentier, qui comprend la sagesse, la culture de l'esprit et du cœur et la conduite éthique.
  • Les trois caractéristiques de l'existence (Tri-Laksana) - ce principe explique la nature des phénomènes du monde perçu, qui se compose de trois caractéristiques universelles: anitya ou impermanence, anâtman ou inexistence d'un ego permanent et duḥkha ou la souffrance.
  • Karma: sa signification en sanskrit est causalité o loi de cause à effet. Le karma serait toute action intentionnelle, car un ou plusieurs effets qui apparaissent lorsque les circonstances sont enclines en découlent. Le «bon» ou «mauvais» karma se distingue selon l'origine des actions.
  • Émergence conditionnée (pratītya-samutpāda): c'est une formulation très élaborée qui se réfère au processus d'exister et à la façon dont les individus sont pris au piège dans un cycle de souffrance et donc d'ignorance. Ce cycle couvre plusieurs liens du avidyā ou l'ignorance jusqu'à jarā-maraņa ou la mort, et implique le fait que «l'être» est un royaume qui est créé et détruit instant après instant.
  • Renaissance: Il faut noter que le principe de la renaissance n'est pas équivalent au concept de réincarnation présent dans l'hindouisme. Pour le bouddhisme, la renaissance n'est pas considérée comme désirable ou assimilée à un destin d'être. Le chemin de la renaissance suppose que l'être se libère du karma ou de la chaîne de causes et d'effets au fil du temps.
  • SamsaraBien qu'il s'agisse d'un concept existant dans l'hindouisme et dans d'autres traditions philosophiques, pour les bouddhistes, il correspond à la souffrance du monde matériel. L'être humain doit apprendre à se libérer du samsara pour atteindre le nirvana, mais cela dépend des pratiques spirituelles et du karma accumulé dans les vies précédentes.
  • Nirvana: nirvana ou nirvana c'est l'éveil, l'illumination de l'être. Lorsque l'individu atteint cet état, cela signifie qu'il a atteint la libération spirituelle du duḥkha ou la souffrance et le cycle des renaissances. Bref, c'est un état de bonheur suprême.

Le bouddhisme est la religion prédominante dans Chine, Mongolie et Japon, bien qu'historiquement, elle était considérée comme la religion majoritaire dans toute l'Asie. Le grand nombre de pays et de régions traversés par le bouddhisme tout au long de son parcours historique en a fait une religion où il y a place pour des approches sans fin.

C'est l'une des plus grandes religions du monde après le christianisme, l'islam et l'hindouisme, et à son tour au-dessus de la religion traditionnelle chinoise. Aujourd'hui, environ 6% de la population mondiale est bouddhiste.

Religion traditionnelle chinoise et taoïsme

La religion traditionnelle chinoise est davantage une tradition religieuse dans laquelle les autorités publiques et les citoyens ordinaires partagent un certain nombre de pratiques et de croyances religieuses. Celles-ci vont de la vénération des forces de la nature et des ancêtres à l'exorcisme des forces nuisibles ou nocives.

Voici les principaux concepts de la religion traditionnelle chinoise et du taoïsme:

  • Tian: ce mot signifie jour o cielo en chinois et constitue le principe absolu de la réalité universelle. Il Tian c'est une réalité transcendantale et immanente.
  • le yin et le yang: ce sont deux concepts du taoïsme qui se réfèrent à la dualité de toutes les choses présentes dans l'univers, c'est-à-dire deux forces opposées et complémentaires. Selon ce principe, chaque pensée, être ou objet a un complément dont il dépend pour exister, qui, à son tour, existe en lui-même.
  • Hun y po: Ce sont les noms que la philosophie chinoise a donné à deux types d'âmes différents, formant ainsi un dualisme selon lequel chaque être humain a une part spirituelle et éthérée (Hun), en même temps qu'une âme corporelle qui reste dans le corps du défunt (po).
  • Bao ying y ming yun: le premier concept peut être traduit par la réciprocité et, selon lui, toutes les manifestations de l'être ont un temps de vie limité et une destination prédéterminée. Pour sa part, ming yun il se réfère au fait que rien de ce que nous pouvons voir n'est du hasard, mais que tout fait partie du rythme de notre destin, qui était déjà établi avant l'apparition d'un certain événement.
  • Lingue y xian ling: l'idée de lingue se réfère, d'une part, au pouvoir sacré et, d'autre part, au pouvoir surnaturel. Le terme Shen est utilisé comme synonyme dans le sens de spirituel. La xian ling fait référence à la manifestation d'un dieu dans un lieu spécifique ou dans un temple.

Bien qu'avec quelques variations, 30% de la population chinoise est adepte de la religion traditionnelle chinoise. À Taiwan, cependant, il a été incorporé dans l'ensemble des croyances typiques du taoïsme, qui constitue la religion de 33% de la population. Il est également présent chez 3% de la population malaise.

De son côté, le taoïsme constitue plutôt une philosophie de vie qui repose fondamentalement sur le Tao te king attribué au philosophe chinois Lao Tse. L'enseignement principal du taoïsme se réfère au concept de Tao, qui est une unité absolue et en même temps mutable qui régit le principe cosmologique et ontologique de toutes choses.

Nous avons inclus le taoïsme dans la même section que la religion traditionnelle chinoise car la vérité est que cette dernière a hérité des principes de base et Doctrine spirituelle du taoïsmeainsi que le bouddhisme et le confucianisme, ce qui leur fait partager plusieurs saints.

Cet article a été partagé 330 fois. Nous avons passé de nombreuses heures à collecter ces informations. Si vous l'avez aimé, partagez-le, s'il vous plaît: